Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

  1. Home
  2. /
  3. Médecine douce, Santé
  4. /
  5. Comment arrêter de fumer ?

Les différents leviers pour arrêter de fumer

Selon le bulletin de Santé Publique France publié en mars 2020, près de trois Français sur dix fument, et un quart d’entre eux déclare fumer quotidiennement.

Jusqu’à présent, le levier privilégié des pouvoirs publics pour agir contre le tabagisme a été d’augmenter fortement le prix du paquet de cigarettes. Notamment depuis la loi du 31 juillet 2003, où le tabac fut retiré de l’indice des prix.

Si la motivation financière a su convaincre des fumeurs d’arrêter la cigarette, on a également observé en parallèle une hausse de la consommation de tabac roulé et la prospérité du marché noir du tabac. A tel point qu’en 2016, la France en est devenue le premier marché européen.

Ce qui était prévisible s’est vu confirmer : le seul levier économique est loin d’être suffisant pour arrêter de fumer. C’est avant tout une affaire de désir et de ressources suffisantes pour le satisfaire.

Parmi ces ressources possibles se trouvent l’hypnose et l’autohypnose, aujourd’hui adoubées par la médecine occidentale.

Olivia Favre, praticienne en hypnose et l’auteure de « Mon programme d’auto-hypnose pour arrêter de fumer » (De Boeck Supérieur, 2021) préfacé par le Dr Mathern, pneumologue, tabacologue et ancien président de l’Institut Rhône-Alpes-Auvergne de tabacologie, révèle en quoi ces pratiques sont pertinentes contre le tabagisme, et dans quel cadre elles ont le plus de chance de réussir.

Pour mieux délimiter ce cadre, il importe de comprendre les différents niveaux de dépendance au tabac.

Les 3 niveaux de dépendance au tabac

La tabacologie compte trois niveaux de dépendance :

  1. La dépendance comportementale, présente à partir du moment où fumer une cigarette devient un réflexe, un rituel ou une habitude. C’est la petite cloque du matin ou de la pause cigarette-café à 11h au travail.
  2. La dépendance psychologique, présente dès lors que notre état d’esprit et humeur sont conditionnés par l’accès au tabac. Fumer fait du bien, et si on s’en trouve privé, on se sent diminué et frustré.
  3. La dépendance physique qui se manifeste par des symptômes de manque. Le cerveau en manque de nicotine cesse de fonctionner jusqu’à ce qu’il ait sa dose.

Cette dernière forme de dépendance, bien que fréquente, n’est pas mécanique. Elle est corrélée à la présence, ou non, de récepteurs à la nicotine (appelés aussi récepteurs nicotiniques) dans le cerveau d’un individu. Plus nous avons de récepteurs, plus fort est le risque de dépendance physique.

Ainsi, au même titre que l’alcool, nous ne sommes donc pas tous égaux face à la nicotine.

Contrairement aux deux premiers niveaux de dépendance, la dépendance physique requiert obligatoirement la consultation d’un tabacologue pour accompagner le sevrage de la personne accro à la nicotine.

Toutefois, un sevrage simple ne protège en rien d’une possible rechute future. Il convient également de se libérer de la dépendance comportementale et psychologique. Et pour ce faire, pratiquer l’hypnose peut s’avérer très productif. La raison étant qu’elle nous permet de changer notre regard sur la cigarette. Et donc notre relation à elle.

L’hypnose, un outil de reconfiguration mentale  

Du plaisir au poison

Au travers des petites histoires à écouter et/ou visualiser, l’hypnose ancre dans notre inconscient, et au final dans notre conscient (l’esprit), une image radicalement nouvelle de la cigarette.

Celle-ci n’est plus une source de décompression ou de plaisir, mais un poison et un obstacle à notre bien-être. C’est grâce à cette nouvelle association d’idées que nous pouvons arrêter définitivement de fumer.

Beaucoup de gens ont d’ailleurs cessé de fumer en prenant connaissance de tous les problèmes de santé liés au tabac (stress corporel induit par l’augmentation du rythme cardiaque, maladie cardiovasculaire, cancer, bronchite, maladies des gencives, déchaussement des dents, vieillissement de la peau, baisse de libido etc.). La simple idée de risquer un cancer des poumons, ou de s’imaginer sans dents les ayant radicalement coupés de la cigarette.

Pour vous donner une petite idée des histoires à visualiser lors d’une séance d’hypnose, en voici un exemple mettant en scène deux personnages, Paul et Jacques.

écrit par

La rédaction

Vous devriez lire

Podcasts

Alcoolisme : mythes et réalité sur la première addiction des Français

Santé

Comment se sevrer des somnifères et anxiolytiques ?

Santé

Comment l’art-thérapie traite les addictions ?

  1. Home
  2. /
  3. Médecine douce, Santé
  4. /
  5. Comment arrêter de fumer ?
back to top