Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

  1. Home
  2. /
  3. Sommeil, Médecine douce, Santé
  4. /
  5. Comment l’hypnose combat le stress ?

Petite Histoire de l’hypnose

Un outil thérapeutique ancestral

L’hypnose n’est pas née d’hier. Les druides, les chamans, les sorcières, les conteurs et les hommes-médecine utilisaient des techniques pour changer l’état de conscience de leurs visiteurs. Tantôt pour les aider à évoluer, tantôt pour les guérir.

Discrètement, l’hypnose est redevenue un outil thérapeutique. Non sans mal, car au cours de son Histoire, l’hypnose a été envoyée au rang du spectacle et divertissement.

Un mauvais choix de mot

Le mot  « hypnose » est né en 1843 sous la plume du docteur James Braid. Il considérait que ce mot capturait mieux l’essence de la technique, à savoir un changement d’état de conscience sous la parole d’un autre.

Et par la suite, un changement de comportement grâce aux suggestions prononcées.

Mais ce nouveau nom de baptême produisit deux fâcheuses conséquences :

  • Hypnose vient du mot grec « sommeil », et de fait la discipline fut comprise comme étant la faculté à endormir les gens. Un phénomène qui a connu un grand succès auprès du public des cabarets et des soirées mondaines.
  • Le second problème du mot « hypnose » est qu’il est vaseux et confus. Il désigne à la fois l’état d’hypnose (conscience modifiée ou la manière de se concentrer sur une chose), l’outil (en tant qu’ensemble de techniques) et la discipline (l’hypnotisme). Dès lors, on ne sait plus de quoi on parle.

Cela n’a pas empêché des personnages illustres comme Emile Coué, Freud ou Charcot de s’intéresser aux facultés de l’hypnose, et à son mécanisme de suggestion. Ainsi loin du grand public, l’hypnose a continué à intéresser les psys ouvrant la voie à la neuropsychiatrie.

La naissance de la suggestion hypnotique

Celui qui a le plus investi sur ce sujet en développant des techniques de suggestion hypnotique est Milton Hyland Erickson (1901- 1980), un médecin psychiatre américain. Allant à rebours des dogmes des psychiatres de son époque (“tu m’écoutes et je t’explique comment tu dois te comporter”), il met en place des techniques basées sur le respect des patients et leur autonomie. Son travail a donné lieu à de très bons résultats.

D’après Milton, non seulement tout le monde est hypnotisable, mais c’est en plus une habileté naturelle et quotidienne de l’être humain qui est doué de la faculté de rêve, d’imagination et d’émotion, et ne peut pas ne pas être fasciné par certaines expériences.

Que celles-ci relèvent du domaine du sport, de l’art, de la culture ou de la lecture, l’état d’hypnose serait naturel et traversé plusieurs fois par jour.

Ainsi l’hypnose est une discipline profondément naturel et humaine, qui amène le patient à se recentrer sur soi et sa vie. Dans la médecine contemporaine, connue pour son caractère mécanique et froid, l’hypnose apporte cette touche d’humanité.

Mais ce n’est pas tant pour son côté humain que pour son efficacité à lutter contre le stress que l’hypnose a su attirer l’attention du corps médical.

L’hypnose médicale pour lutter contre le stress

La discrète reconnaissance de l’hypnose médicale

Peu de gens le savent, mais depuis 2001, un Diplôme Universitaire d’Hypnose Médicale est d’ailleurs délivré à l’Université Paris VI de la Pitié-Salpêtrière, et une dizaine d’autres Universités proposent également ce même D.U.

Comment l’hypnose a-t-elle su séduire les médecins, des adeptes naturels de la science dure ?

Le Dr Grégory Schoukroun, cardiologue et hypnothérapeute au Centre d’Evaluation et de Traitement de la Douleur à l’Hôtel-Dieu à Paris, nous apporte la réponse dans un ouvrage consacré au sujet où l’on apprend que l’hypnose s’avère être un formidable outil thérapeutique pour réduire le stress des patients.

Le stress tue

Nous savons que le stress est le grand mal des civilisations occidentales. Nos organismes en pâtissent :

  • Notre pression artérielle est sur-sollicitée
  • Notre rythme cardiaque trop perturbé stresse le reste de l’organisme
  • Les taux de cholestérol et de glycémie augmentent
  • Le sang véhicule moins bien l’oxygène dans notre organisme
  • Le travail digestif est perturbé
  • Nos défenses immunitaires sont affaiblies
  • Nous respirons artificiellement et nous activons le système nerveux sympathique qui nous rend plus nerveux et sensibles.

Ainsi toutes ces conséquences font du stress l’origine de nombreuses maladies cardiovasculaires et d’hypertension artérielle. Tout comme les addictions au tabac, l’alcool, le sucre et autres drogues.

Or, jusqu’ici il n’existe pas vraiment de médicaments pour « soigner le stress ». C’est ce qui a rendu l’hypnose intéressante aux yeux des médecins.

En effet, par son influence sur notre inconscient et nos émotions, l’hypnose agit directement sur nos préoccupations mentales, le nid du stress.

Comment l’hypnose agit sur notre stress ?

écrit par

Amal Dadolle

Vous devriez lire

Podcasts

De l’hypnose médicale aux techniques d’activation de conscience

Santé

Comment l’autohypnose peut décupler nos performances sportives ?

Savoir être

Comment être plus heureux grâce à la méthode Coué ?

  1. Home
  2. /
  3. Sommeil, Médecine douce, Santé
  4. /
  5. Comment l’hypnose combat le stress ?
back to top