Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

  1. Home
  2. /
  3. Philosophie, Écologie, Société
  4. /
  5. Les 8 lois à appliquer pour un monde meilleur

Une époque de défis

Où allons-nous ?

La nature, les mathématiques, les sages, et également l’Histoire nous l’enseignent : Tout est mouvement. Donc, même si une civilisation peut asseoir sa domination pendant un temps donné, elle n’est jamais éternelle. C’est un cycle : la naissance, l’apogée et le déclin. Ce dernier stade, nous sommes en train de le goûter, notamment par les changements climatiques, l’émergence d’Etats-entreprises et les nouveaux rapports de force internationaux. Ce cycle est le plus douloureux à vivre, son instabilité est source de stress, car nous ne voyons pas encore là où nous allons, et par quoi nous allons devoir passer.

Mais que pouvons-nous y faire ? Pas grand-chose à priori. Ce n’est pourtant pas l’avis du chercheur Stephan Schwartz, un chercheur historien et scientifique, enseignant à l’université Saybrook de Yale.

Les 3 moteurs du changement

Selon Stephan Schwartz, l’individu peut avoir un impact sur le collectif. En effet, selon ses recherches, « Au cours de notre Histoire, les sociétés ont évolué sous l’impulsion de trois facteurs :

1. Les avancées technologiques et scientifiques.

2. La force physique.

(Une armée plus puissante que la vôtre vous renverse et annexe votre pays).

3. Les choix insignifiants faits par l’individu en faveur de l’option la plus bienveillante et la plus compatissante.

Stephan Schwartz détaille :

Que cela soit l’abolition de l’esclavage, l’accès à l’école, le droit de vote des femmes, la protection environnementale, le gel nucléaire, ces acquis ne viennent pas forcément des gens qui ont gouverné au moment de ces changements. Cela vient de certaines personnes qui ont une « êtreté ».

Qu’entend le professeur par « êtreté » ?

La puissance de l’êtreté

D’une idée à un projet collectif

L’êtreté, c’est la qualité d’être en symbiose avec soi-même et ses idées. On incarne ce en quoi l’on croit. Or, cette capacité d’être « vrai » marque le collectif. « Le dénominateur commun le plus fondamental à tous ces changements est qu’ils ont été le fruit d’une transformation individuelle amplifiée par une intention collective. » Autrement dit, l’idée d’un seul homme ou d’une seule femme devient celle de plusieurs. L’Histoire ne manque pas d’exemples.

De Gandhi à Hitler

Stephan Schwartz prend comme exemples historiques Gandhi ou Benjamin Franklin qui ont eu cet « êtreté ». Ces deux dirigeants ont su mener une politique bienveillante, mais également incarner dans leur comportement leurs valeurs. Pas de doubles jeux, de faux discours, de langue de bois, ou d’hypocrisie, juste une sincère démarche authentique. Et si cette qualité d’être est aussi puissante, c’est parce qu’elle nous envoûte. Quand un discours sonne faux, nous pouvons le ressentir dans nos tripes. A l’inverse, quand il sonne juste, nous sommes touchés. Et quand celui qui le prononce nous donne, de surcroît, l’exemple, nous sommes naturellement plus enclins à le suivre. En clair, en politique, et dans la vie en générale, la sincérité est gagnante.

A ce titre, Stephan Schwartz note par ailleurs que si Hitler a pu envouter les foules, c’est parce qu’il avait aussi cette forme d’ « étreté ». Il a su incarner la rageuse soif collective allemande de retrouver un pays fier après avoir été humilié par la défaite et le Traité de Versailles. Idem pour Staline. Mais leurs projets n’incluant pas les 8 lois, ils ne pouvaient pas survivre à très long terme. Des lois qu’il est, justement, grand temps de découvrir.

Les 8 lois du changement pour un monde meilleur

Pour que nous puissions avoir un impact sur le monde, nous devons cultiver cet êtreté en suivant les 8 lois suivantes :

écrit par

La rédaction

Vous devriez lire

Société

Fake news : pourquoi devons-nous cultiver l’esprit critique?

Société

Comment l’égalité sociale contribue au bonheur collectif ?

Société

Comment changer le monde en 10 préceptes ?

  1. Home
  2. /
  3. Philosophie, Écologie, Société
  4. /
  5. Les 8 lois à appliquer pour un monde meilleur
back to top