back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Santé & Bien-être, Mieux dormir, Vitalité & bien vieillir, Médecine douce
  4. /
  5. Neuro-training : La détox émotionnelle par le corps

Neuro-training : La détox émotionnelle par le corps

  • mis à jour le jeudi 7 novembre 2019
  • 6 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Neuro-training-la-detox-emotionnelle-par-le-corps

Le neuro-training : un entrainement neurologique importé d’Australie.

Retrouver la notion de vrai choix en se libérant du passé.

Si vous cherchez une méthode qui s’intéresse aux causes, à la source de vos douleurs et problèmes profonds dans le but de les éradiquer durablement, pourquoi ne pas vous tourner vers le neuro-training ?

Cette technique consistant à passer par le corps pour aller chercher des informations dans votre inconscient pourrait bien vous surprendre !

C’est en 1986 que les prémisses de cet entrainement neurologique apparaissent grâce aux recherches du kinésiologue et naturopathe Australien Andrew Douglas Verity.

Sa rencontre avec le Français José Chouraqui, ostéopathe et kinésithérapeute, permettra d’enrichir le sujet. En corrélation avec les découvertes neuroscientifiques, le neuro-training nait officiellement en 2008.

L’origine des problèmes

Le neuro-training aide les gens à récupérer des événements de leur vie ou de ce dont ils ont hérité qui a conditionné leur système nerveux à répondre hors du contrôle conscient. Par une lecture du corps, il envisage l’humain dans sa globalité et dans toutes ses dimensions ; mentale, émotionnelle, énergétique, trans-générationnels tout en considérant la notion de temps et d’espace. L’origine d’un problème est parfois loin d’être là où on le croit.

Explication de la discipline assez préventive et, dommage, méconnue en France !

Une approche éducative aux techniques simples

Le principe fonctionne grâce au test musculaire. C’est le monitoring découvert en 1960 par Georges Goodheart, chiropracteur américain. Lors de ses consultations, il avait remarqué la perte de tonus musculaire chez ses patients dès l’évocation de sujets stressants ou douloureux. Il en a déduit le lien entre les muscles et les méridiens (canaux d’énergie), puis entre le corps et le subconscient.

La relation entre la faiblesse musculaire et l’état de stress d’une personne lui paraît indéniable et directe. Ne dit-on pas « les bras m’en tombent » ?

Grâce à ce test musculaire, devenu l’outil du neuro-trainer, celui-ci peut identifier le contexte d’origine d’un déséquilibre par un système de défis verbal auxquels le cerveau limbique (celui des émotions et du relationnel) va réagir.

Ce test musculaire qui permet de dépister les zones de blocage empêchant la communication corps/esprit cher à la médecine chinoise – dans laquelle le neuro-training prend d’ailleurs ses racines –, va plus loin encore : il permet d’accéder aux expériences passées.

En effet, certaines cellules parmi celles qui conservent la mémoire peuvent être sollicitées par le subconscient pour maintenir des schémas de réaction actuelle.

Votre corps vous parle

On entre dans une séance par les fascias (réseau fibrillaire qui réagit au stress), première barrière de défense de l’organisme. Ils gardent tout traumatisme en mémoire. Cette première lecture est infaillible.

Puis, le test musculaire donnera le contexte précis de la séance. Il permet de vérifier l’état énergétique d’un muscle et de l’organe qui lui correspond. La chaîne ne s’arrête pas là ; chaque organe est associé à un tas d’émotions.

Ainsi cette douleur à l’estomac, si elle n’est pas d’origine physique, est-elle due à un problème de susceptibilité ? Cette vertèbre lombaire coincée serait-elle à l’origine d’un sentiment d’insécurité ? Quelle peur se cache derrière le besoin ?

Le fait de faire remonter une émotion à la conscience peut  permettre d’aller mieux voire parfois guérir.

neuro-training-la-detox-emotionnelle-par-le-corps

En résumé, le test musculaire permet de tester la capacité d’adaptation d’une personne à une situation. Cette personne sait-elle fonctionner ou est-elle en défense ? Est-elle coupée de ses ressources parce qu’elle a une mauvaise perception ?

Grâce à cette réponse musculaire, le neuro-trainer accède aux ressentis non conscientisés du corps et permet de faire émerger tous les refoulements et les compensations responsables des déséquilibres.

Le corps ne ment pas, il a même beaucoup l’avance sur nous et tout ce que l’on vit laisse une trace dans notre structure.

L’impact de l’inconscient dans nos choix

Un cerveau conditionné

Dès qu’un événement qui relève d’un choix se présente au cerveau, celui-ci va rechercher dans le passé une situation de tonalité similaire à la situation présente.

Un licenciement peut par exemple faire écho au stress d’une séparation non résolue (un déménagement, la perte d’un doudou, le divorce de ses parents, autant d’événements de même nature !).

Il va se caler sur du «connu» car il sait le gérer. Plus clairement, le cerveau va comparer la situation présente avec ce qu’il a en magasin.

Le cerveau scanne ainsi la ligne du temps jusqu’à ce qu’il trouve une situation jumelle qui finalement le rassure. Pourquoi ? Parce que cela lui est familier ! La façon d’avoir agi dans le passé devient pour lui une notice de fonctionnement qui va gouverner ses choix actuels.

Bien sûr, nous n’avons pas conscience de ce préconditionnement, nous sommes en fait prisonniers de lui. Nous répondons à la situation présente gouverné à notre insu par des mécanismes de défense inadaptés.

neuro-training-la-detox-emotionnelle-par-le-corps

Pourquoi l’histoire se répète !

C’est le subconscient qui prend le dessus et donnera malheureusement l’occasion aux situations de se répéter. Le bât qui blesse est là ; le but de notre cerveau est de nous garder en vie l’instant d’après.

Si un schéma de fonctionnement a permis que l’on se sorte indemne d’une situation dramatique, le cerveau va attirer à lui une situation qui justifie le modèle de fonctionnement. Cela empêche que nous vivions des expériences nouvelles ou que nous relevions des challenges.

Le neuro-training aide à dépasser ce préconditionnement issu de notre propre expérience de vie mais aussi de notre héritage et montre au cerveau qu’il peut avoir accès à d’autres ressources que d’aller vers ce qui lui est «commun». Les vrais défis à relever sont donc les peurs et les habitudes.

La boîte à outils pour prendre conscience

En faisant remonter à la conscience le moment où nous avons mis en place nos schémas de fonctionnement (refoulement, compensation, fuite), le praticien peut les débrancher en vue que notre meilleur potentiel puisse s’exprimer.

L’idée est de reconnecter la personne à sa génétique et à ses ressources tout en nettoyant ce qui la pollue (le fameux schémas) et l’empêche d’être libre.

Le neuro-training est une approche holistique qui propose une meilleure option neurologique à ce que le système nerveux a fait en « réaction ». Le neuro-training permet donc d’être plus compétent et d’avoir accès au succès en éradiquant le négatif – blocage, défense, refoulements, peurs…

Avec sa boîte à outils de processus, le neuro-training va proposer au système nerveux une meilleure réponse face aux situations de défis ou de choix. Pour ce faire, le praticien va là aussi mettre au défis le muscle à travers une liste d’options neurologiques et de processus destinés à équilibrer ce qui a été identifié.

Tout entrainement neurologique doit être permis par le corps. Le neuro-training dispose d’équilibrations mentales, émotionnelles, physiques ou énergétiques inspirées notamment de la kinésiologie et de la médecine traditionnelle chinoise.

Son plus grand intérêt est d’avoir identifié, grâce à toutes les dimensions dans lesquels il aborde l’individu, l’exacte origine d’un problème de manière que l’équilibration tienne dans le temps.

Il rétablit la collaboration conscient-subconscient qui donne le pouvoir d’« être soi ». Ce pouvoir permettra de faire des choix en conscience. Dans le cas contraire, nous n’agissons pas, nous réagissons en fonction des mémoires et non de l’intégration de nouvelles options. C’est un mode de survie.

Une technique inspirée de la médecine traditionnelle chinoise

Le neuro-training prend racine dans la médecine traditionnelle chinoise. Celle-ci est fondée sur le principe qu’il existe un système d’énergie subtile dans le corps humain.

Toutes les médecines alternatives ou holistique ont en commun l’idée que cette énergie dite subtile, dont les méridiens constituent une des voies de circulation principale, serait la base du fonctionnement et du dysfonctionnement de l’humain.

Ils assurent la transmission des influences extérieurs (climat, environnement, nourriture) vers l’intérieur (organe, fonction, système) et contribuent au maintien de l’équilibre.

Leur existence a été prouvée par des appareils électriques. S’il y a perturbation de la circulation énergétique à l’intérieur de ces « canaux relais », cela se traduira par des maux, un mal-être, l’apparition de symptômes…

Pour le neuro-trainer, ce symptôme est un message non verbal par lequel le subconscient exprime une tension intérieure qu’il convient de faire émerger.

En fonction de ce que l’on vit, on va réagir à des endroits précis du corps. L’intérêt du neuro-training est de trouver la symbolique attribuée à la partie du corps concernée et qui sera la traduction de ce que la personne endure.

Une voie pour améliorer la qualité de son bien-être

Le neuro-training permet de rompre avec les schémas répétitifs et les expériences qui ont nui à notre fonctionnement et de se libérer des émotions négatives qui masquent notre essentiel.

L’apparition de tout problème physique devrait nous inciter à rechercher au fond de notre être ce qui ne va pas sur les plans psychologique, énergétique, mental et émotionnel.

À l’instar de la médecine chinoise, en neuro-training, on fait parler le symptôme, celui-ci est un signal pour aider le récepteur à revenir sur son droit chemin.

Gommer le décalage qu’il y a entre ce que le corps d’une personne a mémorisé d’un événement et ce qu’elle pense consciemment permet de rétablir l’interaction corps-esprit cher à l’équilibre humain.

On peut alors parler d’harmonie.

Sylvaine Allié & Ludovic Meacci & Amandine Durrieu sont des praticiens en neuro-training à Paris et en région parisienne.
écrit par

Sylvaine Allié & Ludovic Meacci

Santé & Bien-être

Mieux dormir

Vitalité & bien vieillir

Médecine douce

5 commentaires
  • Répondre Cécile
    • mardi 12 novembre 2019
    • 17 h 51 min

    Bonjour, quelle est la différence entre le neuro training et la kinésiologie s’il vous plaît?

    • Répondre Ludovic
      • mardi 12 novembre 2019
      • 18 h 26 min

      Bonjour,
      Le Neuro Training englobe la kinésiologie mais aussi d’autres techniques comme l’EMDR, l’EFT, le Shiatsu, la PNL… Nous recherchons également des informations dans l’homéopathie, les fleurs de Bach, les Ennéagrammes… Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas.
      Ludovic Meacci

    • Répondre Sylvaine Allié
      • mardi 12 novembre 2019
      • 18 h 48 min

      Bonsoir,

      Le deux disciplines utilisent la réponse musculaire pour faire remonter des infos à la conscience. Cependant, les trois différences majeures sont :
      – le défis verbal donc génétique en neuro-training VS oui/non en kinésiologie.
      – la permission pour équilibrer demandée au corps afin de ne pas créer de refoulements VS la kinésiologie qui équilibre systématiquement. Un neuro-trainer demandera toujours si les réponses données par le corps sont prioritaires et objectives et si « à équilibrer ».
      – la récession d’âge non spécifique et spécifique VS récession d’âge uniquement spécifique en kinésiologie. La récession d’âge permet d’aller interroger les cellules de la mémoire.

      Cela est assez technique, je le conçois ! Plus clairement, le neuro-training a un champs de recherche vaste et nuancé, il travaille d’ailleurs avec 9 phases de test VS la kinésiologie qui travaille avec 4 phases. Surtout, il dispose du moi-négatif, une procédure très puissante qui permet d’éradiquer le saboteur géant niché en chacun de nous !
      À votre disposition pour tous renseignements supplémentaires. CDT. Sylvaine Allié

  • Répondre Tsadde
    • mardi 12 novembre 2019
    • 19 h 17 min

    comment trouver un thérapeute formé ? Qui organise des formations ? En quoi consistent-elles ? Merci

  • Répondre sylvaine allié
    • mardi 12 novembre 2019
    • 19 h 46 min

    Bonsoir, Si vous voulez un thérapeute professionnel en vue d’une séance à Paris, Ludovic ou moi-même, certifiés en neuro-training, sommes à votre disposition. Sinon, un annuaire sur le site de la fédération française de neuro-training avec tous les thérapeutes est en ligne https://federation-francaise-neuro-training.fr/
    Par ailleurs, nous avons suivi le cursus de José chouraqui dont le centre de neuro-traning est à Marseille et l’école à Aubagne. le cursus est de 2 ans et demi.
    Il y a également une école à Lausanne.
    Bien à vous. Sylvaine Allié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !