back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Ados, Parentalité
  4. /
  5. Adolescents et dangers des réseaux sociaux : 7 clés pour...

Adolescents et dangers des réseaux sociaux : 7 clés pour les protéger

  • mis à jour le jeudi 14 mars 2019
  • 3 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

adolescents-et-des-reseaux-sociaux-7-cles-pour-les-protege

les liaisons dangereuses 2.0

Réseaux sociaux, mon amour, mon enfer

Entre cyberharcèlement, insulte et humiliation, les ados ne sont pas plus à l’abri des dangers des réseaux sociaux que les enfants. Si les plus fragiles d’entre eux peuvent tomber dans le filet de pédophiles, ce sont d’abord leurs camarades de classe et autres copains qui sont leurs tourmenteurs.

L’adolescence est le temps où se construit notre confiance en soi et où se consolide notre individualité. Une confiance et une personnalité que l’on cherche d’abord dans le regard approbateur de son entourage. Ainsi sur Facebook et Instagram, les ados sont obnubilés par le nombre de followers et de « j’aime » décrochés. Plus il y a en a, plus leur confiance s’affirme. Ou alors, ils peuvent tenter de rassurer leur ego en dévalorisant leurs camarades. « ca va la grosse ? », « tu ne sers à rien », « va te cacher, tu pollues la vue ». Or, un langage mordant et cash peut ruiner les fragiles confiance et image de soi des ados ciblés, pouvant même les conduire au suicide.

Comment aider nos ados s’ils sont victimes de cyberharcèlement ou comment éviter qu’ils se laissent emporter dans un jeu de groupe cruel et inconscient ? Avant la police, les lois, les profs, et les administrateurs des réseaux sociaux eux-mêmes, ce sont les parents qui sont plus à même de protéger leurs ados contre les dangers des réseaux sociaux.

Les parents, 1er rempart aux dangers des réseaux sociaux pour les ados

Si les réseaux sociaux commencent à peine à se sentir concernés par ces questions, les parents sont actuellement les meilleurs protecteurs des enfants contre les dangers du web. Etre capable d’instaurer un dialogue dès leur plus jeune âge reste à ce jour la meilleure des préventions. Voici quelques règles.

Ce que tout adolescent doit savoir pour se protéger des dangers des réseaux sociaux

  • Privilégier la qualité plutôt que la quantité

Accepter tout le monde comme ami ou followers sous prétexte que plus on a en, plus on est populaire, peut se retourner contre votre ado. Pour le protéger, enseignez-lui qu’il vaut mieux privilégier la qualité à la quantité. Ce qui implique qu’il doit prendre du recul et peser le pour et contre avant d’accepter qui que ce soit. Par ailleurs, ils ont appris tout petit qu’on ne parlait pas aux étrangers dans la rue, cette règle s’applique aussi sur le net.

  • Connaître les outils informatiques

Afin qu’il puisse préserver sa vie privée au mieux, apprenez-lui quels outils et quels paramètres des réseaux sociaux il peut activer.

  • L’informer que la loi le protège

Le cyberharcèlement, comme les insultes ou la diffusion de vidéos et de photos non consenties, sont tous des actes punissables par la loi.

  • Partager votre propre expérience des réseaux sociaux

Ne pas hésiter à parler de votre propre expérience pour la comparer avec la sienne. C’est un bon prétexte également pour inviter votre ado à se dévoiler sur sa propre utilisation.

  • Laisser l’ado trouver ses propres solutions.

En dépit de votre instinct, n’intervenez pas à sa place. Surprotéger un ado, ce n’est pas lui rendre service. Il doit apprendre à se sortir de ces situations seul. Ce n’est qu’ainsi qu’il sera mieux armé à l’avenir. Comme nous le savons bien en tant qu’adultes, les trolls et le cyberharcèlement ne sont pas l’apanage des plus jeunes.

  • Apprendre à votre ado à se déconnecter

On le sait, les réseaux sociaux sont addictifs et chronophages. Savoir utiliser les réseaux sociaux à bon escient, c’est savoir quand se déconnecter. Pour l’y aider, écoutez ses demandes et ses besoins et fixez une limite de temps ensemble.

  • Etre totalement à l’écoute et sans jugement

Si votre ado vient vous voir pour vous parler d’une vidéo ou d’un contenu qui l’a perturbé, laissez-le parler. Soyez juste à l’écoute, en essayant de comprendre votre ado et ses ressentis. Aidez-le ensuite à trouver ses propres réponses et à les tester, mais n’intervenez pas à sa place.

Prenez conscience que si votre ado vous sollicite sur un sujet avec lequel il est plus que mal à l’aise, c’est déjà un grand pas. Vous pouvez, à ce titre, le remercier de sa confiance. Non seulement vous lui apportez du réconfort et l’aidez à être autonome, mais en cas de prochains problèmes, réels ou virtuels, votre ado viendra plus facilement vous voir à l’avenir.

 Sources : Ambre Franrenet Cazaudehore & Jade Cazaudehore, « Parents-Ados, comment se parler sans déclencher la 3ème Guerre Mondiale ? », Editions Josette Lyon, 2018  & Stéphanie de Vanssay, « Manuel d’auto-défense contre le harcèlement en ligne », Editions Dunod, 2019
écrit par

Amal

Ados

Parentalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !