Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

Le paradoxe des écrans

 Nocif et bénéfique

Comme l’écrit l’ethnobotaniste François Couplan dans « Ce que les plantes ont à nous dire » , tout est paradoxe. La nature est à la fois compétitive et solidaire. Les animaux peuvent être aussi bien cruels qu’émouvants. Quant à nous, humains, il est plus qu’évident que le paradoxe nous gouverne. Selon le contexte et notre état d’esprit, nous pouvons être solitaires ou sociaux. Egoïstes ou généreux. Ternes ou joyeux. Bons ou méchants.

Et si cette loi du paradoxe s’appliquait également aux objets ? Un couteau, par exemple, peut aussi bien découper une viande que trancher une gorge. Quid de nos écrans d’ordinateur, de télévision, de tablette et de Smartphone ? Eux aussi sont des outils, et en fonction de notre utilisation, ils peuvent être bénéfiques ou nocifs.

Ce qui est connu de tous

Les études consacrées aux écrans , à Internet et aux réseaux sociaux ne manquent pas de nous prévenir des dangers de la surconsommation des écrans sur notre santé mentale et physique.

Enfants comme adultes, tout le monde peut être touché par les mêmes symptômes. Addiction, perte de temps, apathie, déprime, procrastination, fainéantise, stress. Des états mentaux qui conduisent à avoir un impact sur notre sommeil, notre poids et donc notre santé.

Ces études mettent souvent l’accent sur le côté « noir » du numérique. Seulement, les écrans ne se résument pas à la violence verbale des réseaux sociaux, à la mise en scène dans les jeux vidéo, au pornographique ou à la propagande publicitaire, esthétique et médiatique.

D’autres contenus existent et contribuent pour le coup réellement à notre épanouissement intellectuel, moral, voire spirituel.

Quand les écrans nous apaisent

Invitation à l’intelligence numérique

C’est ce que nous apprennent les auteurs de « Connectés et heureux », Marie-Pierre Fourquet-Courbet et Didier Courbet. La première est spécialiste des médias numériques et le second psychologue de la santé intervenant en tant qu’expert au gouvernement. Tous les deux sont également professeurs-chercheurs à Aix-Marseille Université.

Selon les deux auteurs, les recherches sur le bien-être numérique et le stress digital ont énormément évolué depuis ces 10 dernières années. Et toutes concluent que ce n’est pas tant les écrans qui posent problème que notre relation à eux. Pour une grande majorité d’entre nous, elle est excessive et insouciante. Nous avons créé des mauvaises habitudes, qui s’expliquent en grande partie par notre fonctionnement cérébral influencé par le striatum.

Pour y remédier, Marie-Pierre Fourquet-Courbet et Didier Courbet invitent à développer notre intelligence numérique, à savoir utiliser les écrans en faisant preuve de discernement et de conscience.

Développer cette forme d’intelligence peut se faire à tout âge et repose trois processus :  savoir discerner le plaisir futile de l’utilisation constructive des écrans. Et surtout, savoir maîtriser ses réflexes addictifs vis-à-vis d’eux.

Un plaisir futile mais pas inutile

Les chercheurs notent qu’il existe deux types de plaisir. L’hédonique et l’eudémonique. Le plaisir hédonique, nous le connaissons très bien, c’est la recherche des plaisirs immédiats, la fuite de la souffrance et la mise en veille de nos émotions négatives. C’est le plaisir court-termiste.

Le plaisir eudémonique, c’est celui qui participe à l’épanouissement de notre être, notre intelligence et potentiel. C’est le plaisir du « croître » pour reprendre une formule de Nietzsche  et qui contribue durablement à notre bonheur. Celui-là demande de ne jamais renier ses souffrances, mais plutôt d’y faire face pour s’en libérer.

Le plaisir est donc lui aussi paradoxe. Il est immédiat et attendu. Et au lieu de choisir, pourquoi ne pas se faire doublement plaisir. Car les plaisirs hédoniques contribuent également à notre bien-être au quotidien.

Vous devriez lire
est-ce-que-le-numerique-ameliore-l-apprentissage-scolaire

Conseils en parentalité positive

Est-ce que le numérique améliore l’apprentissage scolaire ?

quels-sont-les-dangers-des-ecrans-sur-les-enfants

Conseils en parentalité positive

Quels sont les dangers des écrans sur les enfants ?

cyber-harcelement-comment-dompter-les-trolls

Société

Cyber-harcèlement : comment dompter les Trolls ?

back to top