back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Époque, Société, Sagesse & philosophie, Cultures
  4. /
  5. Secret d’histoire : quel est l’enseignement du yoga ?

Secret d’histoire : quel est l’enseignement du yoga ?

  • mis à jour le jeudi 5 décembre 2019
  • 4 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

secret-d-histoire-quel-est-l-enseignement-du-yoga

Le yoga, un cadeau du Ciel au service de l’Humanité

La promesse du bonheur

Du yoga nous ne connaissons vraiment que les postures physiques et complexes, appelées Asanas. Cette vision limitée nous fourvoie sur sa vraie nature parce que le yoga, ce n’est pas que de la gymnastique indienne. Son projet est beaucoup plus ambitieux.

D’après les récits mythiques védiques le yoga est un cadeau des dieux destiné à tout le monde. Aussi bien à ceux qui rêvent d’une vie heureuse et réussie, comme à ceux qui cherchent des réponses aux mystères de la vie et de la mort.

C’est l’outil spirituel le plus démocratique au monde. Il n’impose aucune croyance ou examen d’entrée. D’où son succès mondial .

Mais d’où qu’ils viennent, les dieux ont ceci de commun : quand ils offrent un cadeau à l’humanité, ils ne le donnent jamais complètement, il faut le mériter. Condition nécessaire aux dieux pour qu’ils soient sûrs que les hommes en saisissent toute sa valeur.

Le vrai prix du yoga, en l’occurrence, est la patience et l’autodiscipline.

L’origine des souffrances humaines

Selon les Yoga-Sutras, les souffrances relevant des conditions extérieures viennent de la justice karmique. Nous expérimentons dans cette vie les souffrances causées dans une autre.

En parallèle, il réside une autre souffrance née de la confusion de notre mental, où notre égo domine le jeu et nous empêche de nous accomplir !

Or, ni notre ego ni notre mental ne détiennent la Vérité, notre réalité n’est qu’une affaire d’interprétation et de perspective.

Comment faire la différence entre la réalité et nos pensées concernant la réalité ? Comment rester serein dans la vie, en toute circonstance ?

Par le silence en soi nous répond le yoga. En faisant taire ce mental trop bavard, en utilisant la concentration sur un point ou une tâche, nous le purifions, le raffinons et changeons ainsi notre état de conscience.

La clé de voûte de la religion indienne

Sur différents points, le yoga a tout d’une religion. D’un point de vue étymologique, on pourrait même les considérer comme synonymes. Le yoga signifie « union », et religion, dérivé du verbe « religare », signifie « réunification ».

Leur sens et buts premiers sont donc similaires si on considère que l’union, ou la ré-union, désigne l’unité ressentie avec l’univers.

Mais à la différence de la religion, le yoga repose moins sur des croyances et rituels que sur un processus de transformation. Celui de nous faire changer d’état de conscience, de transformer notre esprit de plomb en or.

Tout processus implique des consignes et des étapes à respecter. Dans le cas du yoga, ce sont des principes et des habitudes de vie, un art de vivre où le silence et la douceur règnent.

Les 8 enseignements du yoga pour atteindre l’illumination

Les Yoga-sûtras sont structurés en trois chapitres, dont les deux premiers sont une description et une explication des différents enseignements du yoga, ainsi que les obstacles et techniques pour les réaliser.

Le yoga est donc multiple. Au total, il comporte 8 enseignements complémentaires, ce qui en fait un art holistique .

  1. Les lois de la vie (Yamas)

Les lois de la vie, dit les yamas, sont les règles de comportements à adopter avec les autres. Elles sont simples : il s’agit de ne jamais voler, envier, frapper ou porter préjudice à quelqu’un. Tout en étant sincère, honnête et bienveillant dans sa parole.

  1. Les règles de vie (Niyama)

Les règles de vie à adopter pour soi-même afin d’avoir un mental serein et calme. Ceci implique :

  • La propreté du corps, du mental et du cœur.
  • Être positif et reconnaissant que de ce que l’on a.
  • Veiller à prendre soin de soi en se nourrissant bien, en contrôlant sa respiration et faisant ses postures.
  • Accorder du temps à la réflexion, à la remise en question de certains propos ou connaissances, à l’introspection.
  • Cultiver la foi, ou à défaut le lâcher-prise en prenant conscience que le monde ne tourne pas et n’agit pas en fonction de notre volonté.
  1. Les postures physiques (Asana)

Il s’agit de pratiquer au quotidien des postures de yoga pour obliger à rester dans l’instant présent. Les postures ne sont qu’un moyen pour calmer et purifier le mental.

quels-sont-les-sources-et-les-enseignements-du-yoga

  1. Les exercices respiratoires (Pranayama)

La respiration contrôlée oblige également à être dans l’instant présent. Le contact régulier de l’état de repos rend le système nerveux plus sain, le mental plus calme et clair, et la vie plus harmonieuse et efficace.

  1. Le retrait des sens (Pratyahara) 

Le retrait des sens ne signifie pas la suppression des sens. Le yoga n’est pas l’ascétisme. Il s’agit plutôt de discipliner ses sens pour éviter de tomber dans les excès des plaisirs de la chair. Pour le yoga, le bonheur se trouve toujours dans l’équilibre.

  1. La concentration (Dharana)

Fixer son attention sur une tache unique permet également de calmer les remous du mental. Par ailleurs, en étant capable de totalement s’’absorber dans ce que l’on fait, on crée les conditions nécessaires pour accéder au flow . L’état de conscience de la grâce.

  1. La méditation (Dhyana)

La méditation, tout comme les postures, la concentration ou la respiration, est une autre clé pour toujours calmer l’agitation mentale.

  1. L’union (Samadhi)

L’union, c’est le résultat final des 7 premiers enseignements. Quand on a purifié son mental, on vit la paix totale de l’esprit, on ne fait plus qu’un avec la conscience universelle. Parvenir à cet état de conscience, c’est toucher du doigt la finalité du yoga.

L’état de conscience divin ou la finalité du yoga

Le 3ème et dernier chapitre des Yoga-sûtras aborde l’aspect le plus mystérieux et extraordinaire du yoga : les siddhis. Ce terme décrit les pouvoirs supranormaux de l’esprit, comme la télépathie, la lévitation, la capacité à se rendre invisible ou à faire apparaitre des objets.

Si pour les Occidentaux les siddhis sont peu connus, pour les Indiens ils sont au cœur de leurs grands récits épiques comme le Mahâbhârata ou le Râmâyana. Ces textes racontent les exploits des dieux et des héros qui pratiquèrent le yoga jusqu’à attendre sa magnificence.

Les Indiens sont conscients que tel est le but ultime du yoga : devenir l’équivalent des dieux.

Pensez-y la prochaine fois que vous déroulerez votre tapis de yoga.

Source : Alistaire Shearer, « Yoga-sûtras : aux sources de l’enseignement du Yoga », collection Petits Classiques, 2019
écrit par

La rédaction

Époque

Société

Sagesse & philosophie

Cultures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !