Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

  1. Home
  2. /
  3. Sujets d'actualité, Philosophie, Société
  4. /
  5. Les dérives du développement personnel

Critiques du développement personnel

Le développement personnel n’a pas que des amis. Evidemment. Dès lors qu’une personne, un objet ou une idée rencontre du succès, apparaissent en même temps ses détracteurs.

La critique la plus répandue étant que le développement personnel est une escroquerie intellectuelle destinée à ruiner les naïfs incapables de se débrouiller seuls et de lire Heidegger.

Mais limiter le développement personnel aux livres tels que « Les 5 secrets du bonheur », ou au coach Américain qui harangue la foule à coup de « You can do it guys ! », c’est ne pas le connaître du tout. Et l’ignorance enduite de mépris nous commande de lui retourner la politesse.

En revanche, quand une critique est intéressante, on se doit d’en tenir compte. C’est notamment le cas de celle apportée par Thierry Jobard, un libraire spécialisé en sciences humaines et auteur de l’essai « Contre le développement personnel » paru aux éditions Rue de l’échiquier.

Son ouvrage s’ouvre ainsi : « Le développement personnel est probablement l’une des plus belles inventions de notre temps, il serait injuste de ne pas reconnaître les bénéfices qu’il procure et de ne pas lui accorder l’attention qu’il mérite ».

Seulement, la vocation du développement personnel, qui est celle de nous faire du bien, peut être détournée et se retourner contre nous sur un plan politico-social et au sein des entreprises.

Les dangers du développement trop personnel

L’abandon de la Cité

La première critique, la plus évidente, est celle que le développement personnel soit trop personnel et aboutisse à un délaissement total des enjeux politiques et sociaux, autrement dit délaisse la vie de la Cité. Ce qui n’est pas sans danger pour la démocratie comme l’avait écrit, presque 200 ans avant, Tocqueville.

Ce que ce génie avait vu est d’ailleurs doucement en train d’advenir. Si on regarde notre propre Cité, on constate des fractures sociales béantes, des inégalités économiques croissantes, des libertés et conditions de vie (chèrement acquises par nos grands-parents et aïeux) disparaître au nom de la nécessité de soutenir un système à bout de souffle.

Et ce que note Thierry Jobard, c’est un discours récurrent du développement personnel affirmant que le bonheur et le bien-être ne dépendent que de soi. Et que le développement personnel doit s’affranchir des réalités économiques, politiques et sociétales.

Non seulement toutes les études en la matière prouvent le contraire, mais le bon sens suffit à en comprendre l’aberration.

écrit par

La rédaction

Vous devriez lire

Société

Pourquoi se rendre utile rend heureux ?

Podcasts

La tentation du repli : pourquoi les jeunes fuient la société ?

Société

Immigration, catastrophe climatique, mal-être social et Covid-19 : l’appel à l’action de Carola Rackete

  1. Home
  2. /
  3. Sujets d'actualité, Philosophie, Société
  4. /
  5. Les dérives du développement personnel
back to top