Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

  1. Home
  2. /
  3. Médecine douce, Santé
  4. /
  5. L’impact des mémoires du corps sur la santé mentale

Des limites de la psychanalyse

Compréhension n’est pas guérison

Il n’est pas rare d’entendre dans les médias ou autour de soi des personnes confesser avoir suivi des psychanalyses pendant 5, 10 ou 20 ans. Cela devrait nous interroger : qu’est-ce que ce temps long signifie ?

Il signifie à priori que même si on a compris avec notre psychanalyste l’origine de notre mal-être, celui-ci n’a pas pour autant disparu. Nous portons encore les stigmates du passé, continuons à avoir des croyances limitantes et à ne pas trouver notre place dans ce monde.

Comprendre intellectuellement notre mal-être ne suffit donc pas à le guérir et à retrouver notre entière vitalité. Pourquoi ? Parce que nos blessures et traumatismes s’inscrivent aussi bien dans notre psychisme que dans notre corps.

Découverte des mémoires du corps

Doucement mais sûrement, la médecine occidentale découvre la pertinence des médecines chinoises, indiennes et des guérisseurs des peuples premiers. Selon eux, le corps et l’esprit sont liés et tout est énergie. Les blessures émotionnelles s’inscrivent énergétiquement dans un endroit spécifique de notre corps.

Si on l’ignore et qu’on ne la soigne pas, cette énergie négative va se cristalliser dans le temps, créer un blocage énergétique empêchant par conséquence la bonne circulation de notre énergie vitale. Ces blocages non traités finissent par devenir avec les années un cancer ou autre chose. Ces blocages peuvent être également appelés les mémoires du corps.

Philippe Sieca fait partie de ces psychanalystes au parcours universitaire classique qui se sont ouverts aux médecines ancestrales après une rencontre déterminante et mémorable avec un chaman sibérien. C’est grâce à cette expérience qu’il est allé à la rencontre des mémoires de son propre corps, afin de débloquer ou dénouer les nœuds qui l’étouffent et le limitent.

Le corps n’a pas une mémoire, mais plusieurs. Certaines sont liées à son histoire personnelle, ce sont les mémoires internes et les autres sont les mémoires collectives.

Décryptage des mémoires internes

Les mémoires internes regroupent trois types de mémoire.

Les mémoires de blessures d’enfance

écrit par

La rédaction

Vous devriez lire

Santé

Quel est le sens caché des maladies ?

Santé

Comment l’hypnose combat le stress ?

Santé

Qu’est-ce qu’une thérapie holistique ?

  1. Home
  2. /
  3. Médecine douce, Santé
  4. /
  5. L’impact des mémoires du corps sur la santé mentale
back to top